Podcast « Trouble Fête », 2ème épisode : les jeux vidéo

Le problème avec le mot « addiction », c’est que ça réduit complètement l’interprétation et l’analyse qu’on peut faire d’un tel usage dit « problématique ». Dans la réflexion d’une addiction, on part du principe qu’un comportement ou un objet vient prendre le dessus sur notre capacité à nous maîtriser et à nous contrôler. Donc ça part du principe également que nous sommes comme sous l’emprise de l’objet ou du comportement. De plus, quand on parle d’addiction, on ne peut pas faire l’économie de la compulsion derrière une addiction. Donc ça voudrait sous-entendre deux choses par rapport au trouble du jeu vidéo :
– 1, une personne qui joue énormément aux jeux vidéo est sous un effet hypnotique, happant par le jeu vidéo
– et 2, que nous retrouverions aussi des comportements de compulsivité chez ces personnes dites « addictes ».
Et, à la fois les études scientifiques et nos pratiques cliniques en tant que psychologues/psychiatres/psychothérapeutes montrent que nous ne retrouvons quasiment jamais ce phénomène de compulsivité derrière les usages du jeu vidéo, problématique ou non d’ailleurs.

Lien vers le podcast ici et .

Lien de l’article (retranscription) sur Behind the Society.

RTBF.be : « Addiction aux jeux vidéo : sortir de la vision fantasmatique d’un objet hypnotique, et y voir aussi un créateur de liens »

« Quand on pense à l’addiction, on a une représentation très zombifiante de l’activité : ce serait une activité qui est faite automatiquement, sans réfléchir, qui n’exigerait aucun effort, ni mental, ni psychique, ni intellectuel. Or, quand on joue aux jeux vidéo, c’est totalement faux. Je ne trouve pas, et mes collègues non plus, que des personnes qui ont une pratique excessive du jeu vidéo jouent comme des zombies, ou qui ne réfléchissent pas. Au contraire, ils y retrouvent tellement que ça se répercute dans leur vie quotidienne. « 

Lire la suite sur RTBF.be

SAISON 2 ÉPISODE 03 : « Jeux vidéo, réseaux sociaux : voir l’addiction autrement … »

« Les Petites Causeries du Numérique saison 2 » l’épisode 3 est là : notre objectif regarder autrement le mot addiction souvent maladroitement accolé aux pratiques numériques des jeunes au sein des jeux vidéo et des réseaux sociaux.

Écouter l’épisode de ce podcast ici.

Jeux vidéo : entre groupalités et capacité à être seul en période de confinement.

Paru dans « Nouvelle Revue de l’Enfance et de l’Adolescence » 2021/2 (N°5). Écrit par Marion Haza, Antoine Barsi, Bruno Berthier, Milan Hung.

Les auteurs repèrent les enjeux du numérique durant l’ère COVID. Ces praticiens du numérique soignant rassemblés via les réseaux sociaux montrent comment le numérique permet d’établir des relations groupales créatives, tant chez les professionnels que chez les gamers. À partir d’une recherche menée en ligne depuis le premier confinement, ils perçoivent comment la pratique des jeux vidéo est venue générer des liens sociaux, permettant évasion, sortie d’isolement physique, mais renvoyant également à la capacité d’être seul.

Lire l’article ici.

Limitation des jeux vidéo pour les mineurs en Chine : « On leur ferme une porte de refuge et de retrait » avec Milan HUNG

Retrouvez l’article sur le site de Liberation.fr